Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NON à la fermeture de la brigade  des douanes d'Agen

Rassemblement pour le maintien des douanes samedi

21 Septembre 2017, 14:56pm

Publié par NON à la fermeture de la brigade des douanes d'Agen

La dépêche du midi 21/09/2017

En septembre 2018, en théorie, les agents de la brigade des douanes auront été mutés, ou seront poussés vers la retraite. Manifestation de soutien samedi à Agen (10h30).Des armes, du cannabis, de la cocaïne, des contrefaçons de jouets ou de produits de luxe, des oiseaux d'espèces protégées mais empaillées, des cigarettes de contrebande, des objets en ivoire véritable… Caverne d'Ali Baba ? Non. Il s'agit d'une liste non exhaustive des saisies régulières, récentes ou pas, de la brigade des douanes d'Agen. Et cela figure dans un rapport syndical d'activités distribué lors des dernières élections législatives.

Pas de changement

Ils sont cinq aujourd'hui, et leurs représentants veulent avec ces chiffres attester que la fermeture de ladite brigade est infondée. La fin programmée de cette unité de contrôles installée en 1969 est fixée au calendrier : en septembre 2018. Ce 23 septembre 2017, un an avant donc, l'UNSA et Solidaires invitent élus, population… à soutenir le personnel dans ses efforts pour tenter de maintenir cette activité à deux pas de l'échangeur autoroutier du Passage-d'Agen. Les carottes peuvent paraître cuites depuis juin dernier, et l'annonce de la suppression de la brigade, avec la date en prime.

«En fait, explique Olivier Géron, délégué régional Solidaires et douanier à Agen, ce qui était valable sous le gouvernement Valls le reste avec l'actuel gouvernement. Il faut rappeler que ce plan stratégique douanier (PSD, NDLR) a été adopté sous Sarkozy et un dénommé Cahuzac avait été chargé de le mettre en musique ensuite.»

Les couleurs politiques changent, l'idée de base reste la même et elle reste incompréhensible. Etienne Pivotto détaille les critères de maintien ou de fermeture. «La norme est qu'une brigade doit être composée de vingt agents. Cela veut par exemple dire que Montauban peut être menacée. On nous dit toutefois que c'est une norme sans être une norme !» Et les syndicats de rappeler une évidence : «Si la brigade d'Agen disparaît, aucun autre service n'est susceptible de pallier cette absence en Lot-et-Garonne».

80 communes, soit une collectivité sur quatre, le conseil départemental, les élus d'Agglo Agen ont voté une motion de soutien au maintien des effectifs sur place.


 

Commenter cet article