Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NON à la fermeture de la brigade  des douanes d'Agen

Motion portant sur la restructuration du bureau des douanes et la disparition de la brigade de surveillance et d’intervention des douanes d’Agen.

10 Novembre 2015, 10:05am

Publié par NON à la fermeture de la brigade des douanes d'Agen

Le 09 novembre 2015 une motion déposée au conseil municipal d’Agen le groupe d'opposition à la mairie d'Agen n'a pas été mise au vote au motif que la municipalité privilégie la réduction du déficit public alors même qu'il ne s'agit que d'une fermeture comportant le transfert des effectifs.

Motion portant sur la restructuration du bureau des douanes et la disparition de la brigade de surveillance et d’intervention des douanes d’Agen.

La démarche de modernisation de l’action publique engagée par le gouvernement, dans un contexte budgétaire contraint, a amené le Ministère des Finances à élaborer un projet stratégique qui doit progressivement se traduire dans les nouvelles modalités d’action de la douane, notamment dans son organisation.

La Direction Régionale des Finances Publiques élabore une restructuration de ses services au niveau régional. Elle concerne, entre autre, la réorganisation des bureaux des douanes et la suppression des brigades de surveillance et d’intervention d’Agen, Albi, Arcachon et Cambo pour les transférer sur un seul centre girondin.

Or, la fin de la présence des services douaniers ne garantirait plus le contrôle quotidien sur notre territoire s’étendant du Gers à la Dordogne, situé sur l’axe Bordeaux –Toulouse, au croisement de la RN21.

Dans cette situation géographique, cette action ne pourra être remplacée par un seul service d’analyses des risques et de ciblage centralisé sans faire courir de risque conséquent à notre population. Le vide que laisserait la disparition de la brigade de surveillance et d’intervention sur notre territoire ferait courir à la population davantage de dangers, tant il sera susceptible d’être comblé par la hausse des trafics de stupéfiants, de la contrebande de tabac, de l’importation d’appareils hors normes, de produits pharmaceutiques contrefaits ou par la circulation d’armes.

Par conséquent, nos inquiétudes se portent sur le volet des ressources humaines. Depuis 2014 la brigade a vu son effectif diminuer de plus de moitié passant ainsi de 14 agents en 2002 à 6 postes pourvus aujourd’hui.

Considérant que l’Etat doit assurer au territoire une garantie de protection,

Considérant que le maintien de ces services constitue un enjeu important pour le service public et la sécurité de nos concitoyens,

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré :

Décide d’apporter son soutien aux organisations représentatives du personnel.

Affirme son opposition à toute éventualité de fermeture, en demandant instamment le maintien de la brigade de surveillance et d’intervention ainsi que de ses moyens.

Demande au Ministre des Finances et des Comptes publics de reconsidérer l’impact du projet régional et de veiller au maintien du service public des douanes sur notre territoire, situé à un carrefour géographique sensible.

Commenter cet article