Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NON à la fermeture de la brigade  des douanes d'Agen

ARTICLE SUD OUEST 27 OCTOBRE 2015

28 Octobre 2015, 19:52pm

Publié par NON à la fermeture de la brigade des douanes d'Agen

Agen : 10 000 aiguilles d'acupuncture hors norme découvertes par les douaniers

'APPEL DU WEB - Pour le secrétaire interrégional du syndicat Solidaires Douanes cette saisie, comme d'autres, prouve "l'utilité du services des douanes d'Agen" qui, selon lui, est toujours "sur la sellette"

Régulièrement, nous poserons une question par téléphone à un acteur de la vie politique, sociale ou culturelle de Lot-et-Garonne. Aujourd'hui, Olivier Géron, secrétaire interrégional Solidaires Douanes, qui revient sur deux saisies effectuées ce mois-ci par les agents agenais.

C'est une découverte un peu particulière que les agents du service des douanes d'Agen ont faite récemment. Lors d'un contrôle de colis fret express dans une entreprise dédiée à ce type de transactions, ils ont en effet mis la main sur 10 000 aiguilles d'acupuncture : "Ce colis, déclaré de faible valeur, arrivait de Chine, détaille Olivier Géron. Les produits ne respectaient pas les normes européennes en vigueur. Ils étaient donc dangereux pour la sécurité publique."

Près de 6 000 bijoux saisis

Et le secrétaire interrégional du syndicat Solidaires Douanes de revenir sur un précédent contrôle, effectué dans les mêmes conditions au début du mois d'octobre : "Cette fois, ce sont 5 750 articles de bijouterie fantaisie ne disposant pas de certificat d'authenticité qui ont été mis au jour." Ces produits, destinés à être revendus sur des marchés, étaient, eux aussi, non conformes, "ils contenaient notamment du nickel".

Selon Olivier Géron, ce type de contrôles est régulier dans le département. Il s'ajoute à ceux "effectués quotidiennement dans les gares, à l'aéroport, sur les routes et dans les entreprises".

Autant d'actions relayées régulièrement les réseaux sociaux et via un blog au nom évocateur : "Non à la fermeture de la brigade des douanes d'Agen" : "Cela prouve l'utilité des douanes d'Agen qui sont sur la sellette", souligne le syndicaliste. Car si aujourd'hui le plan de suppression du service, annoncé en juin dernier et qui avait entraîné une forte mobilisation, semble avoir été "mis de côté", Olivier Géron estime que la douane volante est "toujours en sursis" : "Les remplacements ne sont plus assurés, explique-t-il. Sur le papier, nous sommes sept agents (auxquels s'ajoutent 14 agents du service commercial, NDLR). Sur le terrain, nous ne sommes que six depuis le départ à la retraite d'un collègue, il y a un an."

Commenter cet article