Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NON à la fermeture de la brigade  des douanes d'Agen

Lot-et-Garonne : inquiets, les douaniers font monter la pression

8 Juillet 2015, 13:02pm

Publié par NON à la fermeture de la brigade des douanes d'Agen

Sud Ouest du 08/07/2015 Lot-et-Garonne : inquiets, les douaniers font monter la pression

Pour les agents, la suppression du bureau d'Agen est "une porte ouverte à toutes les fraudes". Ils entendent se mobiliser

Ils veulent sauver leur brigade que leur ministère de tutelle (les Finances), envisage de fermer avec celles d'Arcachon, Cambo et Albi. Et avant qu'il ne soit trop tard pour inverser le cours d'événements contraires, les 20 agents agenais des douanes ont rappelé, par le biais de leur intersyndicale, pourquoi ils méritaient de survivre à cette restructuration.

D'abord par des statistiques sur leur activité. « L'an dernier, nous avons levé, avec six agents, 18 280 euros de droits et taxes. En comparaison, Hendaye, où il y a 55 agents, a fait 3 300 euros. Toujours en 2014, nous avions saisi pour 23 000 euros de produits stupéfiants. Au 30 juin de cette année, nous en étions à 29 000 », a pointé Olivier Géron, porte-parole du service.

Service qui réalise plus de la moitié de son contentieux sur le tabac d'importation. « Nous avons une forte activité autour des produits pétroliers ou encore la contrefaçon. La charge de travail est importante ici. Nous étions 44 il y a vingt ans », a appuyé Agnès Ragaru. Si cette réorganisation, justifiée par un souci de restriction des dépenses publiques, se confirme, elle sera validée dès la rentrée.

"C'est facile de bloquer Agen"

« Si la brigade d'Agen ferme, cela signifiera laisser la voie libre à des trafics qui vont déjà grandissants. Nous sommes une petite administration avec de nombreuses missions», ont encore insisté les agents envisagent d'user de la manière forte (grève, occupation...) pour faire entendre leur revendications. «C'est facile de bloquer Agen...»

Commenter cet article